Créé sur un Mac Envoyez-moi un message

L’ŒIL PHOTOGRAPHE

Le site photo de  Jean-Luc Michel

SUR LES PHOTOS

Ce site propose surtout des photos prises avec des boîtiers numériques, mais il présente aussi des clichés plus anciens qui ont été scannés en haute résolution en 2700 DPI à partir de diapositives ou de négatifs N&B.


Certains thèmes ou pays sont de ce fait encore absents, comme l’Espagne et l'Andalousie que pourtant  j’adore, ou des séries de portraits, de maisons paysannes ou de nature morte. Progressivement, il s’enrichira des reprises de ces clichés.

Des liens sont disponibles à toutes les pages, n’hésitez pas à mettre des courriels.

Ci-dessous, mes premiers livres publiés dans les années 70 et 80 sur le diaporama dont j’étais devenu un des spécialistes français.




Les diaporamas de ce site sont prévus pour passer en plein écran et la plupart des photos sont téléchargeables avec une bonne résolution.

Le mode diaporama sur iPad ne fonctionne pas bien, désolé. Lui préférer le passage en vue par vue pour rester en plein écran.


Ci-contre à gauche une comparaison d’un projecteur de diapo (en haut à gauche) et du même cliché scanné et reproduit par un vidéprojecteur DreamVision DLP. La température de couleur du projecteur apparait bien chaude avec ses 2700K par rapport aux 5500K du vidéprojecteur… A l’inverse, la définition est bien meilleure sur la vraie diapo. A quand des vidéprojecteurs de qualité en 4K à des prix abordables ?

Ci-dessous, le scanner Nikon LS1000 Pro et un MacBook Titanium qui le fait fonctionner via une connectique Adaptec 1440 SCSI/SCard. C’est vieux mais ça marche.





 

FICHE D’IDENTITE DE L’AUTEUR

Jean-Luc MICHEL




Sujets de prédilection

Architecture, la grande comme la petite (paysanne).

Environnement - Urbanisme.

Paysage - Nature (un peu de macrophotographie).

“Curiosités”, Nature morte - Portraits, etc.


Visionnage

La diapositive sur un écran de 2,5 m avec un bon projecteur ! Il n’y a rien de plus beau. Emotion garantie…

Sinon, écran de Macintosh IMac 24 pouces ou  (très) bon vidéoprojecteur et grand écran…

Tirages sur une Epson photo P50 (qui a succédé à une vieille 870).


Equipement

Nikon : Depuis des années… du F90 au D300, via D200, D70, F90. Avant c’était du Canon (F1, D90). Une belle gamme d’objectifs avec beaucoup de focales fixes.


Argentique (kodachrome 25 et 64) : Et numérique depuis 2003…

Diapositive : depuis toujours… (mais de moins en moins).


Pourquoi ce site ?

Pour faire plaisir !

Et recueillir des avis ou des critiques !!

Origine des clichés : plutôt numériques pour le moment.

Photothèque numérique : environ 100 000 clichés, gérés sur iPhoto 08 puis sur Aperture 3.

Ce dernier logiciel est une vraie merveille, outre ses qualités photographiques (bonne lecture des RAWs) il s’interface avec très bien avec tous les iPhones ou iPads.

Ainsi, la grande photothèque de 100 000 clichés vient «nourrir» automatiquement celle de l’iPad (10 000 clichés) et celle de l’iPhone (2 ou 3000).

Quand je branche l’iPad via iTunes, les nouvelles photos viennent se placer dans les catégories préparées. C’est magique.


Photothèque argentique :

environ  30 000 diapositives, 5 000 négatifs.

Informatique : Apple depuis toujours.














 

Site technique dédié

Avec tous détails techniques sur la pratique photographique (boîtiers, objectifs, etc.) :


Autres sites de l’auteur

Sur la photo, le diaporama et l’auteur : les Guides du Diaporama, deux tomes édités en 1980, 1985, 1986.

Sur la prise de son et le portrait de l’enregistreur Nagra Ares M2.

Sur ma passion pour Apple - Actualités des nouveautés, analyses sur la stratégie de cette entreprise pas comme les autres.

Sur la Distanciation, au cœur de ma thèse (1988) et de mes recherches universitaires.

Sur l’Ardèche et les Cévennes

Sur le fondateur du cinéma scientifique Jean Painlevé

Sur la communication  (que j’enseigne à l’université ou ailleurs)

Sur la vision et la communication (mon site pro)

Sur un restaurant ami : L’auberge de la Besse en Ardèche.




Une très vieille technologie à droite : visée réflex directement sur le dépoli d’un Edixa Mat Reflex des années 60 et du même cadrage sur un Coolpix Nikon D990 des années 2000. On voit que l’image numérique est inversée alors que le dépoli donne l’inversion latérale classique.


La continuité des optiques


Le mythique f:1,4, 50 mm, celui du légendaire Nikon F, immortalisé dans beaucoup de films sur le Vietnam ou Blow Up, monté sur un boitier moderne : Plus de 40 ans d’écart  technologique.

Miracle : ça fonctionne plutôt bien (sans les automatismes bien entendu).