L’AGFA Dia-Direct  fut la plus belle pellicule diapositive N&B  (24X36 et plan film) jamais réalisée. Celle qui lui a succédé, la Scala (toujours Agfa) est difficile à trouver, très chère et ne correspond plus au temps du numérique.

Elle était développée (très bien par les laboratoires Agfa) avec une inversion toujours réussie du premier négatif.

Quand je faisais beaucoup de diapos, pour varier les plaisirs et équilibrer mes budgets photos (!), je prenais pas mal de pellicules Dia-Direct : Certes, elle ne faisait que seulement 32 ISO, mais très cette faible sensibilité, proche du kodachrome 25, standard de l’époque en diapo couleurs, n’était pas jugée comme un handicap, même si aujourd'hui avec mon D300 et ses 1600 ISO presque standard me font penser à toutes ces photos que je n’ai pas prises… Et question prix, c’était entre le tiers des diapos couleurs

Faut-il ajouter que projeter des portraits en 2,5 m de haut avec un beau projecteur de diapos dégageais (et dégage toujours) une fantastique émotion. La chaîne D300 - belles optiques - Macbook Pro ou iMac et bon vidéprojecteur est encore très loin derrière cette qualité sur grand écran (je ne parle pas ici de la facilité d’accès du numérique bien sûr)…


Cette page est dédié à cette émulsion dont la douceur des tons et la très haute résolution n’ont jamais été égalées. Aujourd’hui, quand je cherche à la recréer en numérique, j’ai les pire difficultés, et je n’y arrive presque jamais ! Il est plus facile de retrouver les contrastes d’une Ilford FP4/6 ou d’une Kodak TriX. Dans cette série, j’ai placé quelques clichés qui ne sont pas en Dia-Direct : A vous de les trouver.

Vous pouvez en juger par vous même sur cette série de portraits effectués  sur du matériel Canon F1 et T90 avec le F:1,4/50 mm et le F:2,8:135mm dans les années 70 et 80.

Les diapositives d’époque (parfaitement conservées) ont été scannées avec mon vieux Scanner LS1000 Nikon (2700 dpi) en haute résolution (les fichiers Tiff pèsent dans les 20 Mo, ce qui, pour du N&B, est assez lourd quand même).

Elles sont publiées, brutes de capteur, sans reprise dans Aperture, sauf pour les poussières…

Ils ont été réduits par iWeb à 400 Ko, ce qui assure déjà une belle définition sur un écran d’ordinateur.

Merci au modèle.



Sur iPad et iPhone : Ne pas pendre le mode Diaporama (images trop petites) :

Faire défiler les photos une à une en tapant dessus pour avancer.




 

La Dia-Direct