De nuit le panorama devient extraordinaire. Nous avons eu la chance d’observer la tombée du jour jusqu’à la nuit noire.

Le spectacle de cette ville devient féérique.

On perçoit la palpitation, l’énergie inépuisable de la grosse pomme et on ressent presque physiquement la force d'attraction de la ville.

A NYC, on fait le plein d’optimisme et de créativité.

Contempler la vie de cette ville monde depuis l’Empire State fait penser à l'émerveillement de Quasimodo depuis les tours de Notre Dame. On sent de l’intérieur ces millions de vies enchevêtrées, de personnes affairées, on se nourrit de leurs vies professionnelles ou personnelles.

On sent le monde qui change.



(Dire que chez nous le politiquement correct oblige à fermer les lumières… Pas étonnant que nous soyons atones…)




Matériel : Nikon D3S, zoom 14-24 mm f:2,8 et autres optiques Nikon f:2,8/180 mm, f:1,4/50 mm, f:2,8/105 mm, f:1,4/”5 mm.




 
L’Empire State 
(de nuit)