Le MOMA est des plus grands musées d’art moderne et contemporain au monde avec le centre Pompidou et la Tate Modern de Londres. Fondé en 1929 à l’initiative privée de l'épouse de John D. Rockefeller en réaction contre la politique trop «conservatrice» des directeurs des musées traditionnels, le MOMA a accueilli la photographie dès 1940. Comme la plupart des autres musées dans le monde entier, les entrées sont payantes. Rappelons que les musées britanniques se différencient en pratiquant la gratuité totale (éventuellement assortie de dons volontaires).

La photographie y est autorisée, sauf pour les expositions temporaires.  Les grandes œuvres se trouvent en haut, un peu comme si dans une visite normale on voulait montrer au visiteur que pour les atteindre et les comprendre, il faut soi même s’élever…

Même quand on connait les grandes œuvres par cœur, le fait de les voir en réalité et en grandeur nature est toujours un choc, sans compte l’aura dont parlait Walter Benjamin : ainsi, se trouver devant les Demoiselles d’Avignon, les grands Man Ray, les Pollock, les Picasso,  les Rothko ou les Lichtenstein, voire les Warhol reste toujours un grand moment.






Matériel : Nikon D3S, zoom 14-24 mm f:2,8 et autres optiques Nikon f:2,8/180 mm, f:1,4/50 mm, f:2,8/105 mm, f:1,4/35 mm.



 
MOMA