Une passion très ancienne pour la photo

 
Depuis l'âge de 11/12 ans je pratique la photographie.

Il est vrai que le "potentiel créateur" d'un appareil photo est de loin supérieur aux matériels de haute fidélité et à la vidéo de consommation (films).

J'ai eu la chance de vendre des photos, d'en voir imprimées dans des plaquettes et des revues ou de faire quelques expositions (essentiellement sur des sujets liés au théâtre et à l'architecture rurale).

J'ai pu aussi théoriser (un peu) et réaliser beaucoup de diaporamas, qui, en projetant des images de grandes dimensions, dégageaient (lorsqu'ils étaient bien réalisés) une émotion extraordinaire.


A l’université, j’ai pu théoriser à loisir et parler sémiologie ou sémiotique, citer Barthes ou d’autres. Ici, il n’en sera pas question, même si leurs apports nourrissent mon approche.


A la grande époque du diaporama, j'ai même rédigé les ex-célèbres  Guides du diaporama et présidé quelques festivals nationaux.

J'ai aussi écrit des dizaines d'articles sur l'usage pédagogique de la photo et beaucoup d'autres sur la divulgation de ses principes techniques. J'adorais enseigner les charmes de la profondeur de champ ou le tassement des perspectives selon les focales utilisées, sans compter, le plus enthousiasmant : apprendre à des étudiants ou des stagiaires à réussir des diaporamas en fondu enchaîné.


Mais je ne suis pas pour autant un "vrai photographe" au sens artistique contemporain ; je me contente de l'instant magique et ne pratique quasiment jamais la mise en scène propre à la photo d'aujourd'hui (ou à celle d'hier lorsque les photographes l'avouent (cf. Robert Doisneau et ses confidences sur le "Baiser de l'Hotel de ville" ou encore les aveux d’Eugène Smith sur ses "reportages" inoubliables comme Minamata).

Pour être assez bien informé sur la photo française moderne, voir le magazine en ligne Purpose.


(années 2000 : tout numérique)




 
Je n'ai pas qu'un rapport théorique avec la photo. Je la pratique intensément depuis toujours ou presque…


Ces pages décrivent mon rapport à la technique, les matériels que j'ai eu la chance de posséder au fil des années.

En photo, plus qu'ailleurs, je pense qu'un beau matériel devrait rendre meilleur (ou plus talentueux) celui qui l'utilise.

En tous cas, il devrait le pousser à se dépasser pour se rapprocher des prouesses que les ingénieurs ont réalisées pour qu'il bénéficie du meilleur. Cette recherche de la perfection participe du même principe que mon rapport au son, à la haute fidélité.


Parler de la technique n'est supportable que si on voit vite les résultats. C'est pourquoi j'ai réalisé ce site photo au moyen du logiciel iWeb (Apple).

Tout ceci bien avant PBase ou Flickr, les sites d'accueil les plus connus - et les plus efficaces actuellement. En tout, des centaines de clichés sur d'innombrables sujets.

Allez les voir comme une détente si la lecture de ce qui suit vous ennuie…


Sachez aussi que je suis très critique vis-à-vis de ma production (distanciation oblige !).

Mon approche tient plutôt au regard immédiat, au cadrage, à la composition rigoureuse plus qu'aux vues élaborées chargées de significations multiples. Bref, je suis un peu "primaire" et reste adepte de l'instant magique, du cadre, du point de vue unique, en cherchant davantage l'harmonie et l'équilibre que l'originalité. J'aime que tout soit "parfait" quand je déclenche : c'est la grande habitude de la diapo : on ne peut corriger, il faut penser à tout avant de presser le déclencheur.


Je suis très conscient que mon approche photo n'a rien de moderne. Qu'on la qualifie de classique ne me dérange pas… Après y avoir beaucoup réfléchi, visité des quantités d'expositions de photo contemporaine, lu d'innombrables livres, il me semble que j'ai toujours adopté un point de vue "modeste", de simple médiateur entre une réalité captée à un moment donné et le regardeur. La photo contemporaine est bien davantage créatrice. Elle agit sur le monde, elle le modèle voire le fabrique quand elle ne le détourne pas. De mon côté, j'essaie simplement de transmettre un instant, une émotion, une harmonie, une non temporalité en m'effaçant derrière le sujet.

Tout ceci pour dire que je suis très ouvert aux critiques, tant sur ce site que technique sur le site photographique.


(années 80, en pleine réalisation d’un diaporama)


 

Pages techniques de L’ŒIL PHOTOGRAPHE